23/02/2007

Signez pour eux, svp...

Pétition contre la vente de chien et chat en magasin...

Il reste 15 jours pour avoir le maximum de signature...

http://www.gaia.be/fra/control.php?&topgroupname=&...

Le projet de loi a déjà était retardé car il s'agirait de plus de 3000 pertes d'emploi si le texte devait passer. De ce fait, le projet qui avait été unanimement adopté en commission de la santé publique revient devant ladite commission qui va se charger d'entendre les deux partis.

Les animaleries ont fait également une pétition et font signer les gens achetant dans leur magasin, vu le nombre de visiteur journalier dans les plus grosses animaleries de Belgique, on se bat contre l’impossible, sans parler des pertes d’emplois qui vont être cités…

Merci donc de faire circuler…

22:44 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

10/02/2007

Enfin un espoir...

Communiqué de GAIA

 

Une interdiction de la vente des chiens et des chats dans les magasins est nécessaire à leur bien-être', disent GAIA, Veeweyde et Animaux en Péril

GAIA, Veeweyde et Animaux en Péril estiment que l'interdiction de vendre des chiens et des chats dans les magasins, acceptée à la Commission de la Santé publique de la Chambre, est une mesure nécessaire au bien-être animal. Nous demandons donc que cette interdiction de vente dans les magasins soit votée en séance plénière de la Chambre le plus vite possible. Les magasins ne sont absolument pas un endroit qui convient à la vente de chiens et de chats. Souvent on y vend des animaux malades, qui sont exposés dans des conditions misérables. Les plus grands problèmes dans ce domaine se passent dans les dits supermarchés (par exemple Animals Express à Grand-Bijard).

Les magasins attirent aussi les acheteurs impulsifs et vendent souvent n'importe quel chien de n'importe quelle race à n'importe qui, notamment à des personnes qui n'ont pas de connaissances en matière de comportement des chiens. Les magasins vendent aussi des chiens non-sociabilisés, qui n'ont pas, ou à peine, appris à côtoyer les êtres humains, et dont on s'est très peu, voire pas du tout, occupé. Ces animaux sont souvent abandonnés dans des refuges ou deviennent en grandissant des chiens au comportement dérangé, des chiens qui mordent.

Article de la Dernière Heure

 

Plus de chiens en magasin (02/02/2007)

© DH

D'ici à 15 jours, la Chambre devrait interdire toute vente de chiens et de chats dans les magasins

BRUXELLES La décision fait bondir de joie les associations de défense des animaux. Et grincer les dents des propriétaires d'animaleries...

Mardi, en commission de la Santé publique de la Chambre, un vote a décidé qu'il fallait interdire de vendre des chiens et des chats dans les magasins. L'initiative revient à la députée SP.A Magda De Meyer, qui a voulu introduire un amendement à la proposition de loi interdisant déjà les achats à crédit d'animaux. Mardi, le vote a été unanime : pas une voix ne s'est élevée contre ce projet et, dans un peu moins de 14 jours, il est donc plus que probable que le texte sera entériné en session plénière à la Chambre.

"En fonction de la loi sur le bien-être animal , explique la députée De Meyer, il était déjà interdit de vendre chiens et chats sur les marchés. Or, personnellement, j'ai constaté qu'en certains endroits, à Anvers notamment, une série de magasins se sont installés depuis et sont toujours ouverts les jours de marché."

Mais là n'était pas son principal grief pour modifier la loi. "Avant tout , il s'agit d'éviter les achats impulsifs d'animaux (oh, il est trop mignon ce chien dans la vitrine !) qui finissent quelque temps plus tard par engorger les SPA. Il y a une population d'environ 35.000 chiens dans les refuges : ce n'est plus tenable ! ".

La députée se base enfin sur l'avis du Conseil pour le bien-être animal qui a proposé pareillement de stopper toute vente en magasin car les animaux, pendant une période cruciale de leur vie (entre 3 et 12 semaines), sont enfermés en cages ou dans des boxes en verre et ne sont pas sociabilisés, ce qui finit par se traduire par des comportements agressifs.

"Cette interdiction de la vente des chiens et des chats dans les magasins est nécessaire à leur bien-être ", répondent de leur côté de concert Gaia, Veeweyde et Animaux en Péril. "Nous espérons vivement que le texte sera voté en séance plénière de la Chambre le plus vite possible. "

Ces associations ont, de longue date, dénoncé les ventes d'animaux dans les commerces. "Absolument pas un endroit qui convient à la vente de chiens et de chats ! Souvent, on y vend des animaux malades, qui sont exposés dans des conditions misérables, entassés les uns sur les autres dans des cages trop petites. Ces endroits sont aussi des foyers de transmission de maladies... Nous sommes convaincus que la mesure va aider à la diminution du nombre de chiens et de chats abandonnés dans des asiles ."



N. F.

© La Dernière Heure 2007
"Un coup dur et des faillites"

BRUXELLES Donnons d'abord la parole à un supermarché de l'animal, le plus connu sans doute, et le plus décrié par les protecteurs des animaux : Animals Express à Grand-Bigard. Gaia, dans ses dossiers, compte des dizaines de plaintes d'acheteurs déçus... "Pour nous, certainement, c'est un coup dur", note Laurence Martinez, assistante de direction. "Et cela ne résoudra pas le problème car les gens vont acheter chez des particuliers ou des éleveurs... Chez nous, tout est visible, transparent. Dans les élevages, non, vous ne voyez pas ce qui se passe derrière ! Ici, trois vétérinaires passent chaque jour et nous avons des contrôles réguliers du ministère de l'Agriculture. C'est très surveillé ! "

Si le texte de loi est voté, cela signifie aussi que la moitié du personnel du magasin sera supprimée, une vingtaine de personnes au total. "On peut encore accuser le choc car on est un gros magasin, qui vend aussi d'autres animaux que les chiens et chats et de la nourriture... Mais pour les petits vendeurs, c'est la catastrophe et la faillite assurée. Si nous sommes furieux ? Déçus, plutôt, car les arguments utilisés contre nous sont faux : nos chiens ne deviennent pas agressifs en cage, ils sont au contraire très sociables, le personnel et des étudiants les promènent les week-ends. Quant aux achats impulsifs, pareil : quand un client hésite, on lui dit de prendre son temps et on sait le conseiller sur le choix d'une race."

À une encablure de Charleroi, Christiane Busschodts est, elle, propriétaire depuis 37 ans d'une plus petite animalerie, Gilly zoo. Son avis est identique. "Tout cela va profiter aux magouilleurs, ceux qui vendent notamment sur Internet. L'agressivité des chiens en cage ? En 37 ans, jamais un chien ne m'a mordue. Ce métier, je le fais passionnément, du mieux que je peux." Si le texte passe ? "J'ai déjà songé à m'adapter. Il faudra changer son fusil d'épaule"..."

00:05 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/01/2007

Association SOS BULLDOG BELGIUM

Nous comptons sur vous tous pour mener notre projet à bien. Merci beaucoup!

 

redim16a8ed2c065968cf905bp

 

http://www.e-monsite.com/sosbulldogbelgium

10:42 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/12/2006

L'histoire de Volcanne

coucou moi c'est volcanne, je suis aussi victime d'une animalerie, et je le paierais toute ma vie! croyais vous que je mérite ça????je vais tout vous raconter en images:

alors là j'ai tout juste 2 mois, c'est le jour où mais anciens maitres sont allés me chercher à l'animalerie, ma maman connaissait mes anciens maitres, elle m'a dit que ce jour là, elle a eu le coup de foudre!!!
mais bon, pour commencer, j'ai la toux du chenil, regardez, mon nez est tout crotté, je respire mal et je crache des glaires, hop! véto! ça commence bien!





puis j'ai grandit, me voilà à presque 4mois, j'étais plutôt heureuse mais un beau matin, je me suis réveillée avec de la fièvre, mon arrière train ne tenait plus, je tombais, alors mes maitres m'ont emmenée chez le spécialiste, il a dit que j'avais une malformation des hanches et des genoux, il a donné des anti inflamatoires, il a dit que ça allait s'empirer avec l'âge, que j'aurais besoin de prothèses pour marcher normalement, alors mes maitres ont pris peur. je ne me doute encore de rien, mais ils ont décidé de ne pas me garder...ils ont contacté l'animalerie qui voulait me reprendre pour faire de l'élevage ou si j'étais trop mal en point, m'éliminer!!! ce jour là, ils ont avoué que je venais de hollande et que les autres et moi avions fait tout le voyage en camion!



alors ma maman, est devenue folle, elle n'a pas voulu que je tombe entre de sales mains, et comme elle était toujours folle de moi, elle a proposé de me prendre sous son aile et ils ont dit oui!
elle était folle de joie, mais moi, dans le fond, j'étais triste, je n'avait rien demandé à personne, mais maman a tout fait pour me changer les idées... là je suis à ma nouvelle maison, je commence à m'y faire! j'ai alors 4mois



maintenant je suis une grande fille, maman n'a pas voulu me faire opérer, elle dit que c'est trop risqué, elle a vu un autre spécialiste qui a dit d'attendre, donc voilà, je ne marche pas tout à fait normalement, je ne tiens pas très bien sur mes pattes, mais maman m'aime tellement!!, elle dit que je suis la prunelle de ses yeux, et moi, ça me plait!




regardez mes genoux, mes pattes se replient vers l'interieur, je ne sais pas les tenir toutes droites, le spécialiste a dit à maman que ça me faisait souffrir, et que ça tournera en arthrite aigue, ce qui finira par me paralyser!



et du coup je suis obligée de me servir un maximum de mes pattes avant:




Et oui! je suis une abonnée aux opérations et aux médicaments, car entre temps(sans compter les anesthésies pour les radios de mes pattes), j'ai été opérée de la glande de harder; et comme j'ai faillit mourir (je n'arrivais pas à reprendre ma respiration), on a découvert que j'avais une "boule" qui obstruait ma trachée! en plus je suis atopique (traitement à vie)

Donc voilà, si ma maman est si en colère après l'animalerie, c'est que non seulment ils ne nous voient que pour l'argent, mais en plus ils ne prennent pas soin de nous, ils mentent à nos propriètaires et là où je vient, on fait se reproduire nos parents alors qu'ils ont les même maladies que nous! (c'est héréditaire et maman dit que c'est interdit!)
En plus, je suis trop petite pour mon âge. Pas étonnant, ma croissance a été perturbée avec tout ça!!! et je suis perturbée, tout me fait peur et je ne sors jamais, il parait que ça vient de mon enfance, soit j'ai été retirée trop tôt, soit c'est le trajet...

alors faites comme ma maman, n'achetez plus en animalerie, pour ne plus encourager le trafic et pour qu'on ne nous prenne plus pour des jouets!

11:33 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

30/11/2006

Petite histoire triste...

Ici, il fait humide, froid et surtout sombre…si sombre !

Mon nom est : chienne de la 3ème cage de gauche.

C’est comme ça qu’ « ils » disent quand ils parlent de moi.

J’ai 3 ans et je suis enceinte d’environ 60 jours et j’ai si faim.

Heureusement, je crois que je recevrai encore quelque chose à me mettre sous la dent.

Un morceau de pain sûrement, mais j’ai depuis longtemps perdu l’espoir d’un repas plus substantiel et j’ai appris à m’en contenter.

Nous sommes environ 25 chiennes ici, toutes plus ou moins apparentées.

Ma maman se trouve 3 cages plus loin mais nous ne nous voyons jamais.

Nous ne sortons des cages qu’au moment de la saillie, et encore, le plus souvent, « ils » amènent le mâle ici. Il est enfermé 6 cages plus loin.

Je me demande souvent à quoi le monde extérieur ressemble. Est-ce partout aussi sombre et froid.

J’ai tellement faim et personne ne vient.

Je sens les contractions de mon ventre, mes bébés ne tarderont plus, ils sont impatients, mais ici, l’expression « voir le jour » n’existe pas et je les retiendrais bien encore un peu.

Je n’ignore pas ce qui se passe en moi.

Après 5 portées sur un peu plus de 2 ans, j’ai l’habitude, tu sais.

Je me sens si solitaire, si seulement quelqu’un me tenait compagnie seulement pour un bref instant, ce serait bien…



(Quelques jours plus tard)

Mes chiots sont nés, je ne sais pas trop bien quand : le jour ou la nuit ?

C’est tout noir ici, alors on perd vite la notion du temps.

Il y a 3mâles et 5 femelles.

Une des petites avait l’air si malade, elle n’a pas survécu 24h.

J’ai pleuré et gémi pour appeler à l’aide mais personne n’est venu.

Bien plus tard, « ils » ont emporté son petit corps sans vie en pestant sur « cette foutue chienne »

Je me demande bien où elle est maintenant.

Je suis toujours affamée et mes chiots aussi.

C’est dur, très dur, sombre et froid.

Mais la présence de ces petites vies autour de moi remplit mon cœur d’un peu de joie.

Pourtant, ils sont si étrangement calmes.

Aurais-je commis une faute, mon ventre me fait si mal.



(5 semaines plus tard)

Je suis seule.

Hier « cet homme » m’a enlevé mes chiots.

Ils sont si petits, trop petits.

J’ai essayé de protester mais une claque sur la tête et un coup de pied dans le ventre m’ont fait taire.

J’avais espéré que cette fois au moins, ce serait différent.

L’heure de la séparation n’avait pas encore sonné.

Où sont-ils maintenant ?

Ils ne connaissent rien du monde extérieur.

Il y a tant de choses que j’aurais voulu leur apprendre mais je n’ai jamais connu que cette cage !

J’y suis née et je ne l’ai jamais quitté.

Mon ventre me fait terriblement souffrir.

La solitude est insupportable.

Jamais personne pour jouer, jamais une main amicale ne s’est posée sur moi.

J’ai sûrement commis une faute.

Pourtant, j’accueille gentiment « cet homme »dans l’espoir d’un mot gentil, une petite caresse.

Je dois certainement avoir commis une faute.

Mon ventre me fait tellement mal.

J’espère que mes petits sauront se débrouiller, je leur ai si peu appris dans cette cage.

3 d’entre eux sont si malades, j’espère qu’ils s’en sortiront.

La douleur devient de plus en plus intense, je gémis de douleur mais personne ne viendra à mon secours.

Je suis seule et misérable.

Quel crime ai-je donc commis ?

La douleur augmente encore au fil des heures.

Je brûle de fièvre, j’ai cessé de geindre. Mais personne ne vient.

Comme d’habitude, j’affronte seule ma détresse.

J’ai chaud et puis froid, si chaud et encore si froid.

J’ai mal, si mal.

Je ne sais pas combien de temps je tiendrai.

J’aurais voulu garder mes bébés encore un peu, et voir le monde extérieur au moins une fois.

Fait-il aussi sombre là-bas ?

La douleur est intenable.

Je crois que je vais m’endormir pour ne jamais me réveiller.

Mais tu sais, ma maman m’a raconté l’histoire d’un monde avec des arbres, des pelouses verdoyantes et la chaude lumière du soleil…

Il y avait d’autres chiens pour jouer…

Qui sait…peut-être que c’est là que je vais…

Quelques heures plus tard, « l’homme » est venu, il a grommelé un juron contre cette sale bête de chienne et appelé en disant : « hé, ici, y en a une de crevée »



Suite: les chiots.

Je ne me souviens pas de l’endroit où je suis né.

C’était un endroit sombre et froid.

Mais je me souviens de la douce fourrure de ma mère et de sa chaleur.

Elle était maigre et malade et n’avait presque pas de lait pour nous, mais elle nous réconfortait par ses caresses.

Un jour « ils » sont venus et nous ont empoigné l’un par la peau du cou, l’autre par une patte.

Nous étions bien trop jeunes encore pour être sevrés et nous étions si chétifs.

On nous a jetés pêle-mêle dans une boîte.

Soudain la boîte s’est mise à rugir et à trembler folle de rage.

Nous étions morts de peur, prisonniers dans son ventre, engloutis par un néant qui refusait de lâcher prise malgré nos cris et nos efforts pour nous échapper.

Puis soudain, plus rien.

Quelle brûlure atroce, mes yeux, je ne vois plus rien.

Quel autre supplice allions-nous encore affronter ?

Oh non, 2 de mes petites sœurs ne bougeaient plus !

« Ils » pestèrent contre les chiots morts.

Je commençais à m’habituer à la lumière du jour que je voyais pour la première fois.

On nous récura, nous étions tellement sales, vraiment repoussants et on nous jeta dans un bocal sans autre ménagement.

Quelle clarté ! Quel bruit ! Et combien d’autres de ces humains qui rient et frappent contre notre vitre.

Tu pourrais être l’un d’eux.


Mais quand tu t’extasies ou que tu t’attendris devant ma cage, pense à tout ce que nous avons du traverser, pense à ma douce mère qui croupit dans une cage étroite et sombre dans ses excréments sans soin et sans amour.

Les chiots ne devraient pas grandir dans des cages ni dans l’étalage d’un magasin.

N’encouragez pas ce commerce immonde.

20:32 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

13/09/2006

Forum contre les animaleries

Voyant que le sujet interessait du monde, j'ai créé mon forum contre les animaleries... Voilà l'adresse: http://antitrafficanimaux.bbflash.net/index.forum

A bientôt j'espère!!

11:39 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (35) |  Facebook |

30/07/2006

Prenez ces bannières et diffusez-les svp!!

23:11 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Stérilisez-les, sauvez des vies!!

20:46 Écrit par Aline dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/07/2006

L'histoire de Kimi

Depuis que je suis petite, j’ai toujours voulu avoir un bulldog.

Pour mes 18 ans, ma maman décide de me faire un super cadeau : le chien de mes rêves.

Elle se rend donc un peu partout en ville (elle n’a pas de voiture donc pas la possibilité de sortir de Liège centre) à la recherche d’un toutou. N’en trouvant nulle part, elle se rend en désespoir de cause dans l’animalerie H******.

Elle m’a dit que la première chose qui l’a marquée, c’est l’odeur. Elle décide tout de suite de rebrousser chemin lorsqu’elle voit un magnifique bulldog anglais !! Elle n’a pas su résister et a tout de suite voulut l’emporter.

Elle était enfermée dans une minuscule cage dans un état lamentable. Ses gamelles étaient dégueulasses et son eau toute crasseuse.

 Le vendeur lui donne son carnet, elle est a moitié vaccinée. Il lui certifie qu’elle est vermifugée.

Quand la fifille est arrivée à la maison j’ai tout de suite compris pourquoi elle n’aurait pas pu la laisser là.

Kimi (qui est blanche avec une tache « fauve » sur le haut du dos) est toute jaune et dégage une odeur d’urine abominable.

J’ai le chien dans les bras depuis 5 minutes et que vois-je ? Des puces qui courent sur son dos. Elle en a tellement qu’il n’y a même pas besoin d’écarter les poils pour regarder, elles sautent littéralement partout et sont visibles à l’œil nu. Ca grouille littéralement. 

Après plus ou moins une demi heure, on remarque qu’elle tousse et relativement fort. On appelle directement notre vétérinaire. Elle ne saurait venir que le lendemain.

Je remarque aussi qu’elle a des réactions bizarres comme par exemple, on lui montre ces gamelles et elle part se cacher sous un meuble, impossible de lui faire approcher ses jouets, elle crève de trouille quand quelqu’un éternue,…

Pendant la nuit, impossible de dormir car Kimi est terrorisée du moindre bruit et tousse très fort.

Nouvelle surprise, elle est pleine de vers…

Le lendemain matin, la vétérinaire l’examine, la fifille à la toux du chenil à un stade avancé. Elle me dit d’ailleurs que si elle était restée 2 semaines de plus là-bas sans traitement, elle n’aurait probablement pas survécu.

Un traitement attend alors notre petite Kimi, antibiotiques matin et soir, vermifuge, traitement anti-puces,…

Elle a finalement guérit au point de vue santé mais il lui reste des séquelles psychologiques.

Elle ne supporte aucun mouvement brusque, elle craint le balai, l’aspirateur,… Elle va tout le temps se cacher dans les coins ou les dessous de meubles,…

Maintenant elle va beaucoup mieux, même si elle a gardé certaines réactions (elle déteste toujours l’aspirateur par exemple).

J’ai écrit ce témoignage car je ne comprends pas comment il est possible de traiter des animaux de la sorte. Il sont là bas considérés comme de vulgaires tas de viande qu’il faut a tout prix refourguer avant qu’il ne deviennent trop encombrant.
D’ailleurs chez H******, les animaux qui deviennent trop grands sont entassé dans une espèce d’enclos encore pire que les cages et sont tellement maigre que ça fait littéralement peur.

Je ne sais pas si ça pourra faire changer les choses mais au moins, il faut que ça se sache !!

 

Ashley Prudhomme

16:13 Écrit par Aline | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

30/06/2006

Le transport vers une animalerie

Les chiens sont transportés dans des camions, arrachés à leurs mères avant le sevrage... Beaucoup sont déjà morts à leur arrivée, les plupart des autres chiots garderont des séquelles toutes leurs vies...

 

14:57 Écrit par Aline | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

A diffuser!

 

14:54 Écrit par Aline | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/06/2006

L'histoire de Lola...

L'année 2006 commence, ainsi que ma nouvelle vie... Je viens d'emménager dans mon appartement depuis deux semaines mais il me manque quelque chose... Un CHIEN!!

Le 3 janvier, après le boulot, je vais dans une animalerie près de chez moi... Mon choix se porte sur cette animalerie car il font des facilités de paiement, moi qui vient d'emménager, c génial!! Je regarde les chiots et tout à coup, mon regard croise celui d'un magnifique bulldog anglais, je n'ai pris aucuns renseignements sur cette race mais je les adore, j'appelle le vendeur, lui montre le chien... Il me la met rapidemment dans les bras, me fait signer quelques papiers et me voilà l'heureuse propriétaire d'un bulldog anglais que je baptise Lola...

Les 3 premiers jours sont purs bonheurs... Le 4ème jour, en revenant du travail, je retrouve Lola tremblante, du pus coule de son nez, elle est abbatue et ne veut plus manger... Une heure plus tard, la pauvre se met à tousser et vomit de la mousse blanche... Mais que faire, on est dimanche, il est 20h et je n'ai jamais eu de chiens aussi malade...

Le lendemain, je l'emmène chez le vétérinaire, elle pense à une toux des chenils... Quand je lui dis d'où elle vient, je vois son regard désolé et elle m'annonce qu'un chien venant de cet animalerie est mort la semaine passée du typhus... Mais bon, elle n'a pas de fièvre, 10 jours d'anti-biotiques et tout devrait rentrer dans l'ordre... Le lendemain, mon bébé va déjà mieux, je finis la boîte d'anti-biotique et la puce est en pleine forme...

Deux jours après avoir arrêté les anti-biotiques, Lola retombe malade... De nouveau visite chez le véto, mais cette fois, on fait des analyses de ses glaires. Pour faire cet examen, il faut l'endormir, elle n'a pas encore 3 mois... L'examen ne révèle aucunes maladies graves, mais elle a une broncho-pneumonie... De nouveau anti-biotiques.

Après 25 jours d'anti-bio non stop, voilà que je vois un trou sans poils dans sa nuque et des plaques rouges sur son petit bedon... De nouveau véto, ma pauvre fifille a la teigne... En plus des anti-bio, elle doit prendre un autre médicament et je dois lui faire un bain spécial tous les 3 jours... En prenant milles précautions, vu qu'elle a eu une broncho-pneumonie...

Les anti-bio sont terminés, je l'emmène à la mer, l'air marin devrait lui faire du bien... Après 3 jours merveilleux ou la puce a découvert la mer, je la retrouve de nouveau tremblante... Nouvelle visite chez le véto, elle a de nouveau une broncho-pneumonie, nouvelle examen des glaires, de nouveau anesthésie générale pour mon bébé qui vient juste d'avoir 4 mois... Elle a une broncho-pneumonie de nouveau... Il devait rester des glaires infectées dans les poumons selon ma vétérinaire...

De nouveau, anti-bio pendant au moins 20 jours, cela fait maintenant presque 2 mois que Lola est sous médicament et la teigne qui ne fait qu'empirer avec tous ces médocs, la pauvre est pleine de trous sans poils sur le corps...

Vingt jours plus tard, miracle, je suis folle de joie de retour de ma véto, Lola est GUERIE, totalement, il faut juste soigner sa teigne et elle pourra enfin vivre tranquillement...

Mais voilà que 5 jours plus tard, Lola a de nouveau vomis de la mousse blanche, mais cette fois, il y en a je ne sais combien de litres, elle a tellement de mal à respirer, qu'on la fait vomir de peur qu'elle ne s'étouffe dans ses glaires... On fonce chez le vétérinaire de garde, car on est dimanche, je suis en pleurs, je le sens... ce n'est plus normal après 3 mois de médicaments...

Il ne l'a jamais vu la fifille, il lui prescrit un anti-biotique, et nous montre comment la soulager, en tapant sur ses côtes... Puis, il nous donne l'adresse d'un spécialiste à Bruxelles...

J'ai rendez-vous chez ce spécialiste 2 semaines plus tard... Il regarde Lola, lui fait une radio (genre échographie), je vois son regard... Il me dit, elle a une toute petite trachée, à peine plus large qu'une paille, imaginez devoir respirer à travers une paille... J'imagine en effet, et ça me sert le coeur... Je lui demande ce qu'on peut faire, sa réponse est sans appel: RIEN... Elle peut mourir maintenant ou dans un ou deux mois dans d'attroces souffrances, en buvant ou en mangeant... Les broncho-pneumonie à répétition, c'est en fait de la nourriture qui ne passe pas et qui va dans les bronches et les poumons, ce qui provoque l'infection...

De retour chez moi, je téléphone à ma véto qui me donne rendez-vous le lendemain... Elle me dirige vers un nouveau spécialiste car piquer une si belle bête âgée de 6 mois, elle ne veut pas avant d'avoir un deuxième avis...

Le lendemain, je vais donc à la clinique universitaire à Liège, ils la regardent dans tous les sens, lui font une radio mais la spécialiste préfère la revoir le lendemain à jeun pour lui faire un examen plus complet (introduire une sonde dans la trachée). Elle me dit que si je veux je peux lui faire passer la nuit là-bas, car je suis loin de chez moi (plus d'une heure de route) comme ça, elle pourra faire l'examen le lendemain matin et l'opérer juste après... Je n'ai pas voulu, je la reprends et la ramenerai demain matin...

Le 9 mai 2006, j'emmène Lola , je reste avec elle dans la salle d'attente, elle joue... Puis les étudiantes viennent la chercher, je lui dis au revoir, bon courage ma Lola, c trop dur, je fonds en larmes, elle me dise courage!! Je reprends le volant car l'examen va durer plusieurs heures... Sa laisse est sur le siège du passager, je ne fais que pleurer...

11h30, la spécialiste me téléphone... En effet, Lola a une minuscule trachée, une trachéo n'est pas possible, elle est trop petite... On peut la soulager en racourcissant le palais, mais elle devra prendre des anti-inflammatoires ce qui ne va faire qu'activer la teigne... Elle aurait une espérance de vie de quelques mois et aura sûrement d'autres broncho-pneumonie, les poumons sont déjà bien abîmés... Lola est toujours sous anesthésie, elle me dit de réflechir à ce que je veux faire... Un quart d'heure plus tard, elle me rappelle, je suis en larmes mais je dois prendre cette décision, elle a déjà assez souffert dans sa courte vie...

Lola s'est éteinte un mardi 9 mai 2006, elle n'a rien senti, elle était sous anesthésie générale... Moi, depuis ce moment là, je suis éffondrée...

11:20 Écrit par Aline | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |